Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 - Fémin-F1 -

Les Relations Internationnales / Saison 2006 / Episode 5

8 Novembre 2006 , Rédigé par Priss Publié dans #Humour

Humour

Qui n'a jamais rêvé d'assister à toutes les réunions, de savoir tous les secrets du F1 circus...? Et si soudain tout devenait possible, et si notre journaliste discrète petite souris vous racontait tout ? Bienvenue dans :


Les Relations Internationales...
dans le monde très fermé du F1 Circus !

Toute ressemblance avec la réalité est due au plus grand des hasards.



Saison 2006, Épisode V : Le dernier lever de rideau


        Eh oui ! Il fallait bien que cette saison ô combien passionnante se termine un jour… et à l’heure où je rédige cette chronique, elle est belle et bien finie depuis plusieurs semaines. Quelle tristesse de ne plus entendre le bruit des V8 le dimanche, de ne plus vibrer pendant une heure et demie devant notre TV. Enfin, essuyons la petite larme qui pointe au coin de notre œil et revenons sur ce dernier GP.

    Mais avant d’aller plus loin, levons un des mystères de ce GP : d’où est venu la soudaine malchance de Michael Schumacher (MS) ? (Problème lors de la qualification et crevaison en course). Certains ont avancé l’hypothèse de signes du destin confirmant que c’était bien le bon moment pour lui de partir. Mouais… Je ne sais pas pour vous, mais moi j’suis pas convaincue à 100% ! Regardez plutôt ce qui s’est passé samedi midi dans le stand Ferrari.

La malchance de Schumacher :
 
    Kimi Raikkonen (KR), notre cher pilote et ami finlandais, se baladait tranquillement dans le paddock, son fidèle chat noir Miaou (original pour un chat non ?!) sur son épaule. Arrivé devant le stand Ferrari, il eut soudain une idée. Il y rentra discrètement, s’approcha de sa future monoplace, la contempla quelques instants d’un air ravi. Puis, il prit délicatement Miaou, le caressa tendrement puis le déposa dans la monoplace rouge. « Voilà, petit Miaou, tu vas me manquer pendant ce GP ! Mais on se retrouvera l’année prochaine ! ». Et il tourna les talons, laissant son fidèle chat noir dans le baquet de Schumi.


    Ce mystère enfin levé (et avouez quand même que mon explication est plus crédible !), intéressons nous un peu à la course.

29e tour :
    Jenson Button (JB) se retrouve coincé derrière Kimi Raikkonen (KR). On a souvent reproché au britannique son manque de combativité lors des dépassements. On s’attend donc tous à le voir rester tranquillement derrière K.R. Et là, ô surprise, dans un des virages, il freine au dernier moment, prend l’ascendant sur le finlandais, entame ainsi un dépassement, et… et… et… il le double !!!!!!!! Yeux écarquillés devant le petit écran : c’est pas croyable ! En effet, c’est tellement peu croyable que son ingénieur le félicite chaleureusement à la radio.


Ingénieur : Wouah ! Quel dépassement ! Bravo ! On est fier de toi !
J.B. : euh... Merci... Mais je n’y suis pas pour grand-chose. J’ai raté le virage, j’ai freiné comme j’ai pu et soudain je me suis retrouvé devant… Je sais pas comment j’ai fait…
Ingénieur : ah….
J.B. : J’ai une question… Je dois laisser repasser K.R. ?


42e tour :
    Un sac plastique se promène sur la piste. Schumacher l’évite admirablement, Robert Kubica (R.K.), le nouveau pilote polonais, se le prend sur sa monoplace.
 Petite communication radio :


Ingénieur : Robert, arrête de faire tes courses ! T’es là pour gagner de l’argent, pas en dépenser ! Suis un peu l’exemple du pilote Ferrari qui est juste devant toi !


51e tour :
    Michael Schumacher (MS) double Rubens Barrichello (RB) avec beaucoup de facilité. Voici les réactions de l’écurie Honda pendant le dépassement.


Ingénieur : Rubens ! Qu’est-ce-tu fais ? Défends toi ! Ne le laisse pas passer !
R.B. : Mais je dois le laisser passer ! Je n’ai pas le droit de le bloquer ! C’est interdit !
Ingénieur : Rubens ! Tu n’es plus chez Ferrari !!!!!!!!!!


63e tour :
    M.S. double Giancarlo Fisichella (GF), ce dernier étant allé tondre le gazon pendant quelques mètres. Et qui croyez-vous que l’on dispute dans l’écurie bleue et jaune ? Le pilote ? Nan nan nan ! Écoutez cette communication entre l’ingénieur de G.F et le Grand Patron !


Flavio Briatore (FB) : Mais qu’est ce que tou a encore fait ! Ye croyait avoir été souffissament clair ! Il ne faut pas loui parler pendant les virages sinon il sort de la piste ! Mais c’est pas possible d’avoir pou oublié cette consigne ! Schumi a pou passé maintenant ! C’est fichou !
Ingénieur : Pardon patron ! J’avais oublié qu’il ne fallait lui parler que pendant les lignes droites…



        Et voilà une saison de plus de terminée. Et pour conclure sérieusement cette chronique (et oui, c’est assez rare… je vous l’accorde !), permettez moi de rendre hommage à Schumi pour sa carrière (il m’a quand même bien inspiré pour ces Relations Internationales !) et de féliciter Fernando Alonso pour son second titre.


Je vous souhaite à tous de passer une agréable inter-saison… et d’ici le prochain Grand Prix, portez vous bien ! (comme qui dirait…)
Priss
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article