Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 - Fémin-F1 -

GP Monaco 2006 - Vendredi

2 Septembre 2006 , Rédigé par Marnie et Sywel Publié dans #Histoires vécues

Histoires-vecues 

 

Notre Grand Prix de Monaco, édition 2006

(Raconté par Sywel et Marnie)

 


Vendredi 26 Mai

Le fait qu'il n'y ait pas de F1 roulant aujourd'hui est loin de signifier qu'il ne se passe rien en principauté, bien au contraire. C'est l'occasion de s'intéresser un peu à l'envers du décor. Cette année encore a lieu à la Fnac une séance de dédicace avec Trulli et Fisichella. Bien que nous ayons déjà leurs autographes cela ne nous empêche pas d'être bien décidée à y retourner. En effet, nous nous sommes lancées un nouveau défi : arriver à faire signer aux pilotes les photos que nous avions pris avec eux l'an dernier.

 

Le matin, c'est Jarno Trulli qui se prête au jeu. Nous arrivons bien en avance et nous avons donc la chance de pouvoir assister à la conférence de presse qui précède la séance de dédicace. L'ambiance est détendue et le pilote toujours aussi souriant. Il répond de bonne grâce aux questions qui lui sont posée. Pas de scoop, juste des réponses sincères à des questions pas très originales.

 
 

Trulli, sympa et souriant : un adorable pilote !

 
 

Enfin les fans peuvent enfin s'approcher pour faire signer ce qu'ils désirent et prendre des photos avec le pilote italien. Enhardies par le sourire qu'il affiche nous allons jusqu'à lui demander des dédicaces personnalisées, ce qu'il acceptera sans se départir de sa bonne humeur. Et c'est donc comblées que nous ressortons de la salle de conférence.

 

Sourire aux lèvres nous testons la tribune située sur le port et qui fait face aux chicanes de la piscine pendant la course de Porsche Super Cup.

        
La première partie de la chicane de la piscine et les porsches

 

Puis, alors que nous remontons tranquillement prendre notre repas au frais à l’appart nous tombons nez à nez avec Fernando Alonso dans sa Mégane sport grise. Toutes fenêtres ouvertes, le champion du monde s’impatiente devant le trafic alors que nous sommes pétrifiées, ébahies et ravies. Nous nous enhardissons à lui crier un « Puxa Nano ! » il faut dire qu’avec nos casquettes Renault et notre drapeau espagnol à la main le pilote pour lequel penche notre cœur ne fait pas de doute. Mais croyez-vous que le dit pilote en fit cas ?! Point du tout ! Alonso ne nous adressa qu’une moue dédaigneuse et un regard méprisant ! Sérieusement refroidies nous nous éloignons tandis que la côte du pilote Renault descend en flèche dans notre estime.

 


 
 

Enfin la journée se poursuit quand même par la rencontre avec Giancarlo Fisichella qui, nous l’espérons, sera plus agréable que son coéquipier. Arrivées avant l'heure nous patientons (impatiemment) dans la file d'attente.

 

Une des choses que nous apprécions le plus en F1, ce sont les rencontres que cette passion nous permet de faire. Ce grand prix ne dérogea pas à la règle. En attendant le pilote nous faisons connaissance avec un supporter venu du nord de la France impatient de rencontrer son idole. Pas besoin d'aller chercher très loin des sujets de conversation !

 

Une fois de plus nous assistons à la conférence de presse. Cette année Fisichella semble bien plus serein, sans pour autant égaler la décontraction de Trulli. Il répond néanmoins aux questions qui lui sont posées avec un certain naturel.

 
 

Fisichella légèrement souriant
 
 

Nous nous approchons ensuite pour lui faire dédicacer nos photos, cette fois-ci encore nous lui demandons de personnaliser son autographe, mais étant sans doute frappé de surdité passagère il n'accéda pas à notre demande. Mais ne faisons pas trop les difficiles, nous sommes quand même ravies de ce que nous avons eu.

 

Nous emmenons ensuite notre nouveau compagnon de GP faire un tour en ville, passant admirer les voitures devant le casino et la magnifique vue depuis la montée du beau rivage. Nous nous dirigeons ensuite vers la pit-lane, ouverte au public sur présentation d'une place pour le GP.

 
 

 
 

Ce pit-walk est l'occasion d'approcher au plus près des voitures et des teams et nous donne une bonne idée de ce qui se passe dans les stands tout au long du week-end. Nous voilà donc à remonter l'allée des stands, commentant tout ce que nous voyons de la beauté des monoplaces à l'inactivité des mécaniciens Ferrari.

 
 

Mais que fait Ferrari ?!
 
La première pause qui s'impose est pour le stand Super Aguri et plus particulièrement le box de Franck Montagny.

La Super Aguri de Franck Montagny rentre de la pesée


 

Devant le stand BMW c'est l'attroupement, et pour cause, Nick Heidfeld est en train de signer des autographes. Nous ne serons pas en reste car nous lui faisons signer places et casquettes.

 
 


Nick Heidfeld

 


 

Puis nous avons la chance d'assister aux simulations de ravitaillement de l'équipe Toyota. Efficacité, rapidité et entraînements en sont les principaux mots d'ordre.

 

Après un bref arrêt devant le stand McLaren...


Nous observons ensuite une long pause devant le stand Renault, admirant la voiture offerte aux yeux de tous, observant Rob White (directeur technique moteur de Renault) en pleine discussion avec les membres de l'équipe.


La splendide R26 (merci au jeune homme qui a pris cette photo depuis les stands)


Rob White, directeur de département moteur du RF1 Team
 

Nous arrivons au bout de la pit-lane et admirons les voitures attendant la pesée et la vérification de la FIA.


La rutilante McLaren


Le taureau de la Toro Rosso


Enfin nous quittons la pit-lane et nous nous dirigeons vers le paddock. Le motor-home Red Bull/ Toro Rosso est vraiment gigantesque surtout qu'à l'occasion de ce Grand Prix il a été flanqué d'une piscine et de ses indispensables chaises longues.


L'immense motorhome RedBull/Toro Rosso

 

La terrasse et la piscine du palace flottant

 

Arrivés devant, nous apercevons Robert Doornbos, et un autographe de plus pour notre collection !


Marnie avec Doornbos en plein dédicace (merci Sy pour la toff floue !)

 

Nous nous attardons devant les nouveaux motor-home. Le BMW est superbe, très design et tout en transparence. A l'intérieur c'est Beyrouth, sûrement une séance photo en cours...


Motorhome BMW et son immense toile

 

Le Williams reste assez classique et le Midland spartiate, quand au Super Aguri il est carrément minimaliste, façon jardin zen à petit budget !


Motorhome est un mot banni chez McLaren, voici le "Communication Center"
 

Nous continuons ensuite sur le port, admirant les yachts et les voitures garées sur le quai. Nous croisons Pizzonia, s'apprêtant à monter sur l'un des palaces flottants, notre collection d'autographes ne s’était jamais autant enrichie en une journée !


Pizzonia qui fut presque heureux d'avoir été reconnu par Marnie


Nous nous décidons enfin à quitter le port quand nous croisons Michael Schumacher en chauffeur de luxe sur son scooter.

 

C'est bien fatiguées que nous rentrons nous reposer un moment, non sans croiser de magnifiques bolides tel que des Ferrari F430.


 

Le soir même nous retrouvons notre fan de Fisico pour une petite tournée des bars monégasques et leur ambiance inimitable durant le week-end du GP. Du Stars'n'Bar à la Rascasse ce n'est que beaucoup, beaucoup plus tard que nous rentrerons nous coucher.


Le paddock by night, c'est calme !


Pendant le GP, Monaco ne dort jamais... c'est beau !!!
 
 
 

La suite de notre WE Monegasque :

Samedi et Dimanche

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article