Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 - Fémin-F1 -

Notre Grand-Prix de Monaco 2005 (2/4)

4 Décembre 2005 , Rédigé par Team Femin-F1 Publié dans #Histoires vécues

Histoires-vecues 
Vendredi 20 Mai 2005, journée libre.

 

   Aujourd'hui point d'essai, mais nous venons quand même à Monaco avec nos valises car nous dormirons sur place le reste du week-end et la journée s'annonce chargée !



Le matin : après avoir enfin réussi à attraper un train, nous arrivons toutes les trois (Sywel Grenad'in et Marnie) saines et sauves à Monaco malgré une légère compression dans les wagons blindés de voyageurs ! Déjà le bruit des voitures (des monoplaces autres que des F1) retentit dans toute la ville. Rien de tel pour vous mettre de bonne humeur sitôt dans la matinée...

Après un passage éclair à l'appart pour déposer les (nombreuses) valises et nous voilà parties en direction du centre commercial dit le métropole" bien décidées à faire signer nos petits papiers par M. Trulli qui donne une conférence de presse suivi d'une séance de dédicace à la Fnac.

Nous arrivons au magasin 30 min avant l'horaire annoncé... Nous sommes dans les premières arrivées. Nous nous disons "chouette on va peut être pas attendre 3 heures!".



La séance a lieu au forum, comprendre dans une petite salle attenante au magasin où sièges, micros et cafés ont été installés. L'heure H arrive, la salle n'est pas pleine... on nous annonce alors la première bonne nouvelle de la journée: "il reste de la place, nous allons faire entrer quelques fans".



C'est nous, c'est nous !!

Et effectivement nous rentrons et prenons place sur les chaises.
"C'est pas vrai! Dans 5 min Trulli sera juste devant nous!"
"J’y crois pas!!"
"Aie !!" ça c'est D'in qui vient d'avoir la cuisse broyée par Marnie qui tente de canaliser son excitation...

 

Ça y est ça s'agite, et Jarno arrive!! Il prend place derrière la table, à 5 m de nous !

 



le traducteur ( qui parle aussi bien français que nous parlons chinois... ) explique:
    "Nous allons commencer par l'interview général, puis nous aurons les questions des journalistes, les interviews privés en langue italienne, française et anglaise et pour finir les interviews demandés par Toyota. Les dédicaces se feront à la fin"



    Les questions s'enchaînent, Jarno répond en italien, le gars tente de traduire en français... le pilote parle sûrement mieux cette langue que le traducteur ! Les questions sont banales... les réponses aussi. Mais IL et là juste devant nous !



A retenir:

=>Jarno est content d'être à Monaco, il considère que c'est LE GP de l'année et il espère faire cette année encore une bonne performance.
=> Puis il raconte que c'est son père qui l'a mis au kart et qu'au début, étant très timide, il ne voulait pas trop en faire.
=> Au début son père s'occupait des pédales et lui du volant. Ce n'est que vers 8 ans qu'il a vraiment commencé à piloter.



Fin des questions, place aux entrevues "privées", tous les journalistes s'agglutinent comme des mouches autour de Jarno avec caméras et micros. Nous attendons et savourons. Ah il est beau quand même en vrai ! Super fin, joli visage, souriant et ouvert ... ADORABLE !



    Enfin vient le temps de la dédicace. Nous sortons nos places des essais, en plus vu qu'il avait  gagné l'an dernier il est dessus...
Notre tour arrive, Marnie lui tends sa place, il la signe et la lui rend. "Gracie"( réussi-t-elle à articuler, en italien en plus ! victoire !)

il la regarde et lui fait un grand sourire ... je ne sais plus comment je m'appelle ...
    Ça y est tout le monde a sa petite signature, maintenant... Nous voulons une photo ! Nous cherchons quelqu'un qui pourrait nous prendre toutes les trois avec lui... c'est bon ! Nous prenons place derrière la chaise de Jarno, nous lui faisons signe de regarder l'appareil. Il lève la tête et sourit... c'est dans la boîte !

 


Nous sortons de la salle, incapables de réaliser notre chance et ... poussons des cris de joie tout en sautillant dans tous les sens.

"C'est pas vrai c'est trop génial" regardez la photo, elle est trop belle!!"

 

Nous nous empressons d'appeler Priss (la quatrième de folle, malheureusement absente) pour lui faire partager notre joie (et lui déchirer l'oreille !) puis décidons d'aller manger un morceau sur le port histoire de nous remettre de nos émotions (fortes).

Nous arrêtons notre choix sur une terrasse avec écran qui diffuse les courses, avalons de notre sandwich et décidons d'aller voir la fin de la course de F3 depuis les tribunes (libres d'accès le vendredi).







    Il ne reste que 7 tours mais depuis le premier rang nous avons une vue imprenable sur le virage du Bureau de tabac. A la fin nous nous levons pour acclamer le vainqueur lors de son tour d'honneur. Dommage... c'est un anglais.

 

    Puis nous décidons de reprendre tranquillement le chemin de la Fnac pour aller rencontrer Giancarlo Fisichella , en croisant les doigts pour que cette fois encore nous puissions entrer assister à la conférence de presse. Nous arrivons en avance et sommes encore parmi les premiers arrivés. Nous commençons à fatiguer un peu… C’est que dans cette ville ça monte, ça descend et ce n’est jamais plat !

L’heure de la 2ème conférence arrive. Il reste encore quelques places. Il font rentrer quelques personnes… nous sommes toujours dehors, juste derrière la porte fermée ! Frustrant ! L’attente reprend.
    Au bout de cinq minutes nous reprenons espoir, en voyant une dame s’approcher de la file « Cinq personnes de plus. »



Nous sommes dedans !!

 

Nous rentrons… il reste des places… au premier rang !

Au début nous hésitons un peu... quand même il ne va voir que nous ! C'est pas possible ! Mais comme nous avons mal aux jambes, nous prenons place tout devant, en face de son siège.... vide car Monsieur Fisichella a du retard...
Nous attendons donc impatiemment son arrivée. Après 20 min, il arrive enfin ! il s’assoit devant nous et le même rituel que ce matin recommence.





Pas de scoop :

=> la voiture est bien (mouais...)
=> Fisico adore Monaco
=> Renault arrive ici avec un nouveau package aéro
=> il aimerait bien courir chez Ferrari (comme tout bon italien) mais ne pense pas que la Scuderia sera une vraie menace pour le GP YES !
=> son principal rival est Fernando !
=> oui, sa femme va bien…


Puis vient le moment -tant attendu- de la dédicace. Tout le monde debout.

Sywel s’approche de la table et lui tends sa casquette Renault, il la signe. Quand il la lui rend, il lui touche la main ! Ah retenez la... jusque là elle a réussi à rester zen (en apparence) mais là c'est trop !!!!

Bref elle récupère sa casquette dans un état second, D'in et Marnie lui font ensuite signer leurs places et maintenant nous voulons une jolie photo, nous trouvons une autre victime pour la prendre, prenons place derrière Fisco… mais il ne lève pas la tête pour regarder l’objectif !

Ça ne va pas ce passer comme ça foi de 3 folles de F1 !


et la 4ème tentative sera la bonne !



 

A la sortie nous sautons de joie et nous disons  « quand même, on a trouvé le moyen d’embêter Fisi… on abuse ! »

Re-coup de fil à Priss pour lui raconter nos aventures merveilleuses.

    Mais pas le temps de souffler, si nous voulons avoir le temps de faire la visite de la pit-lane (qui est ouverte le vendredi aprem pour les détenteurs d'un billet) il faut y aller …

 

*~*~*~*~*~*~*~*~*~ *~*~*



    C'est donc sur un petit nuage que nous nous dirigeons vers les stands, en n'oubliant pas un détour par la place du Casino pour admirer les voitures....



Image 

Image 





    Puis nous arrivons enfin près de la ligne des stands... Le sens de visite de la pit lane étant à sens unique nous devons le tour par la grille de départ, en longeant les stands...
    Mais avant de passer par la grille, un mouvement de foule nous retiens : A 50 mètres derrière nous, dans le paddock, Michael Schumacher fait une apparition remarquée !
    Mais nous nous détournons vite car derrière nous apparaît comme dans un rêve : La R25 numéro 5 ! La belle vient à la pesée, dans le box à coté des Ferrari. Qu’elle est belle ! Y a pas à dire ! C’est la plus belle !!


   Tentant de la prendre en photo nous nous énervons contre les badauds qui se plantent devant nous ! Elle rentre dans le box, et comprenant qu’il s’agit de la pesée, nous repensons aux BAR qui disqualifiés pour fraudes, sont absentes de tout le week-end …  Quel dommage... surtout pour le spectacle !



 Image




 La R25 ressort, nous ne nous lassons pas de l’admirer. Même le groupe de lycéens italiens bruyants qui nous bouscule ne parvient pas à nous gâcher le spectacle !

    Plus impatientes encore de visiter la pit-lane nous nous engageons dans la ligne droite des stands. En remontant toute la ligne,  nous regardons l’arrière des stands, où s'activent  mécaniciens, ingénieurs, techniciens … Coup d’œil bien plus appuyé en passant devant le stand Renault vous vous en doutez !! Bien que planant complètement après les émotions de la journée, nous gardons l'esprit vif et notons avec surprise que les Toyota ont pris la place des BAR (absents) dans les stands, car normalement les écuries sont installées dans l'ordre du championnat du monde... Alors pour quelle raison l'écurie Toyota a-t-elle eu le privilège de se retrouver entre la Scuderia et Renault ? Nous n’en saurons rien …


Nous passons aussi devant la loge princière :
Image
 




 Puis franchissons, non sans émotion, la ligne de départ :



Image

 

 et dire que dans quelques heures, 20 bolides en furie vont la franchir à près de 300km/h !!!





Et nous voici enfin devant l'entrée de la pit-lane :



Image




Nous passons rapidement devant les stands Minardi et Jordan :

 

 

ImageImage


Sauber a gentiment mis une des ses magnifiques C24 en expo...




RedBull très soucieuse de son image a décoré son stand, mis au couleur de Star Wars à l'occasion de la sortie au ciné du dernier volet....

 

Image

Image



On s'affaire chez McLaren...

 

Image




... Pendant que l'on discute chez Williams.

 

Image



Et alors que Toyota fait des essais d'arrêts au stand....

 

Image



... Ferrari ne fait RIEN !

 

Image



Nous arrivons enfin devant le stand Renault... Arrêt complet ! Immobilisation !

Image

L'écurie Renault ne passe pas inaperçue c'est le moins que l'on puisse dire... car le Renault  F1 Team véhicule une image jeune, fun et dynamique et elle la cultive ! C'est par exemple la seule équipe qui travaille en musique... (et ce n'est pas du Mozart !). C'est la première chose qui nous frappe alors que nous nous approchons des barrières de sécurité... Dans le stand l'équipe s'active, sort des tréteaux : nous ne bougeons plus et admirons le spectacle ainsi que les courbes de la splendide R25 que les mécaniciens bichonnent !

Image

Image

    C'est à ce moment là que nous allons avoir la preuve que le Renault F1 Team est à l'écoute de ses FAns et qu'ils est composés de personnes gentilles qui acceptent par exemple de prendre votre appareil photo pour vous faire un gros plan de la monoplace, ou qui s'arrangent pour faire rentrer un 'bout de chou' dans les stands le temps d'une photo ! Bref c'est vraiment une super équipe !
 
 
    Mais arrive enfin LE grand moment !

    En voulant prendre une photo, Grenad'in est un peu gênée par un membre de l'équipe... s'en apercevant ce dernier en rigole, se décale puis vient lui parler ! Restant calmes (après tout nous avons frôlé Trulli et Fisichella... c'est bien plus stressant ! Nous pouvons bien parler avec un membre du RF1) nous commençons donc à lui poser plein de questions sur son job, après quelques échanges banals (Vous venez d'où ? Vous êtes là pour le WE ?...)
Alors en vrac concernant l’équipe :
    -Notre interlocuteur, mécanicien, travaille avec Fernando Alonso
    -Intriguées par la musique, il nous confirme qu’ils sont bien la seule équipe à en mettre. Nous lui demandons si cela ne gêne pas les autres équipes, et il nous confie qu'en effet, chez McLaren, ils n’apprécient que moyennement !
    -Ils sont environ 80 à se déplacer à chaque GP
    -Lui fera « seulement » 15 GP cette année
    -C’est loin d’être sa première année sur les circuits visiblement...
    -L'équipe apprécie beaucoup la ferveur croissante autour d'elle
    -Il nous a confié que l’ambiance dans l’équipe était bonne, les résultats y contribuant bien sur !
    -L’équipe n’a que très peu changé depuis 2 ou 3 ans, et ils apprécient d’autant plus la réussite actuelle qu’elle est le résultat de tout le travail effectué depuis ces dernières années.
    -L’effectif anglais est plus important que l’effectif français (2/3 1/3)
    -C’est une véritable fourmilière, mais chacun sait ce qu’il a faire
    -Sur le moteur, nous lui demandons ce que cela a changé dans la façon d’appréhender le GP et de travailler. Il nous dit qu’ils avaient un peu peur au début que l’aspect 'sport de haute technologie' que la F1 incarne disparaisse, mais cette peur a vite disparu aux vues des perfs obtenues.
    -Sur la manière de travailler, il y a maintenant une grande différence. Avant, dès le moindre souci, ils changeaient le moteur. Maintenant, dès qu’il y a un souci, ils démontent et scrutent tout ! Le moteur reste chez eux sous scellés, mais ils peuvent en démonter un certain nombre de pièces. C’est donc un travail très différent.
    -Sur les nouvelles modifications prévues, il confirme que l’an prochain il faudra bien passer au V8, ou adopter un V10 bridé !! Renault est docile, ils vont donc passer au V8, mais il semble que cette modification ne les enchante pas du tout du tout...

Concernant le début de saison :
    -Évidemment il est heureux du début de saison... Les objectifs de l'année sont déjà réalisés...
    -Plus que jamais Renault pense aux titres
    -L’Australie c’était pour eux le début de saison idéal, et si Villeneuve n’avait pas bloqué Fernando, il aurait été deuxième, ça ne fait aucun doute pour lui. Un GP de toute beauté !
    -La Malaisie, il nous parle de la chaleur ! Ce fut dur ! Apparemment sur le podium, Fernando et Jarno ne reconnaissaient même plus les personnes devant eux. Ils étaient dans un état de fatigue incroyable.
    -A Barhein, ça a été très dur. Le moteur a souffert énormément.
    -A Imola, les 13 derniers tours, ils ont souffert aussi ! Surtout qu’ils savaient que le moteur était mal en point. A ce sujet, ils avaient tenu des réunions de crise toute la semaine pour savoir si on changeait le moteur ou pas. Bien évidemment Fernando était partie prenante dans la décision finale et on connaît tous le résultat ! (Pas de changement et une victoire de plus... malgré un moteur à l'agonie !) -Barcelone a été la folie pour eux ! Impressionnant ! Toute cette foule bleue et jaune ... ça fait vraiment plaisir !

Concernant le GP à venir :
    -Il nous confie que Fernando est venu pour gagner (et à ce moment là, nous y croyions) -Ils semblaient assez confiants pour le GP notamment aux vues des essais du jeudi.
    -    Le retour de Fisi dans les premiers rangs pour les qualif c’était une bonne nouvelle, mais il ne croyait pas trop en un possible doublé Renault (il semblait un peu désabuser concernant Fisi)
    -L’adversaire affiché est McLaren. Et ce pour le reste de la saison aussi...

Concernant Fernando Alonso :
    -Il semblait avoir un total respect pour lui
    -Il nous a parlé de lui comme d’un extra-terrestre. Terme utilisé à plusieurs reprises
    -D’après lui, Fernando fait des choses qu’aucun pilote ne fait...
    -Sa télémétrie est impressionnante Il sait parlaitement s’adapter à la voiture, aux circuits, aux conditions de course
    -Il ne lâche jamais rien
    -Il connaît sa voiture, et sait jusqu’où il peut la pousser.
    -Nous avons osé poser la question : En dehors de la piste, il est comment ? Il est sympa nous dit-il. Mais on veut en savoir plus !! Alors là, il nous avoue que l’an dernier, il était un peu partit en vrille, mais que vu son âge, ses performances, les sollicitations de toutes parts qu’il recevait, au final c’était compréhensible. Mais surtout, il s’est bien repris et cette année tout se passe bien. Fernando va dire bonjour à toute son équipe dès qu’il arrive. D’après notre interlocuteur, il a compris (tout comme Michael Schumacher, on appréciera la comparaison) que l’équipe était là pour lui. Aujourd’hui, celui qui dit que Fernando a la grosse tête est une mauvaise langue !
    -Par contre, la foule l’intimide. Il ne se sent pas à l’aise quand les fans scandent son nom, le pressent … Et il semblerait qu’à Barcelone, il ait été sous pression tout le WE. Il semblait vouloir se cacher tout le temps, fuir la foule …

Voilà a peu près tout ce que nous avons retenu de notre conversation qui a duré une bonne demi-heure, et qui se termina quand "notre" mécanicien fut rappelé au près de sa R25 numéro 5...

 

Image

 

Après cette conversation nous commencons à nous éloigner, dans un état d'excitation  indescriptible : Que d'émotions pour nous ! Que de 'scoops' ! Ce n'est qu'après quelques mètres que nous laissons exploser notre joie... Toutes émues nous nous arrêtons un instant pour bien réaliser... Là, un photographe avec un téléobjectif plus long qu'un tibia nous passe devant, suivi de 2 membres de Williams. Apres un temps de réaction assez long, nous réalisons qu’il s’agit de Sam Michael !

Ah oui nous oublions aussi que pendant notre conversation, accoudées aux barrières, nous avons revu Fisichella qui partait sur un magnifique scooter au couleur du Team



Image

 

C'est sur ces émotions que nous remontons à l'appartement qui nous héberge, pour se reposer car nous sommes fatiguées d'avoir piétiner toute la journée... et surtout nous voulons nous faire belles car le soir nous sortons !


Quelques heures plus tard, bien rafraichies nous descendons sur le port pour boire un verre et admirer les yachts...
    Soit dit en passant, ça a l'air de bien s'amuser là-dessus... Nous obervons que chacun affiche ses couleurs : rouge, gris, bleu et bizarrement la musique nous parait beaucoup mieux sur ceux battant pavillon Renault  F1 Team.


Image


Nous ne rentrons pas trop tard car le lendemain le fête continue !!
 




    La suite :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article